• Piazza della Maddalena 53 - 00186, Roma
  • Tel. +39.06 899 28 151-2-3-4
  • info@salutesviluppo.org

En évidence

VOS CADEAUX DE NOËL FERONT LA DIFFÉRENCE CETTE ANNÉE ! DÉCOUVREZ ICI COMMENT LES RENDRE FAVORABLES AVEC SALUTE E SVILUPPO

Ce Noël, choisissez un cadeau qui donne de l’espoir, qui sauve des vies, qui laisse votre empreinte sur le monde. Au lieu du collier habituel pour elle ou d’une nouvelle cravate pour lui ; au lieu du classique panettone ou d’un bon vin pour vos employés, choisissez un cadeau qui vous différencie et, surtout, qui fait la différence!

Découvrez comment ajouter une valeur particulière à vos cadeaux de Noël avec Salute e Sviluppo sur notre page dédiée à la nouvelle campagne de Noël 2016 :CLIQUEZ ICI

Urgence sécheresse au Kenya – Département de Wajir

L’impact de la sécheresse récurrente dans le département de Wajir, où SeS travaille pour soutenir les communautés locales, a affecté la population la plus vulnérable, provoquant insécurité alimentaire et malnutrition. Ces dernières années, le département de Wajir a connu de faibles précipitations avec une augmentation de la saison sèche. Les conséquences ont eu un impact sérieux sur les moyens de subsistance des populations: l’agriculture et l’élevage, les deux principales sources de revenus des communautés rurales.

Entre le 18 et le 23 octobre, notre partenaire – la Camillian Task Force au Kenya (Cadis International) – a réalisé une évaluation de l’impact de la sécheresse actuelle sur la communauté. Des lacunes ont été identifiées dans quatre domaines différents: alimentation, moyens de subsistance, eau et assainissement, et santé.

Aidez-nous à soutenir les interventions dans le département de Wajir! Cette initiative comprend:

– Programme de sécurité alimentaire: soutenir la sécurité alimentaire dans la région grâce à des techniques agricoles
– Eau et assainissement: fourniture d’eau propre pour l’usage domestique et l’irrigation et construction d’éco-toilettes
– Programme de santé: Cliniques mobiles
Donnez votre contribution maintenant!
Kenya - sécheresse
Salute e Sviluppo
IBAN: IT62G0200805181000400321240 (Unicredit)
ou
IBAN: IT17 X076 0103 2000 0002 6485 086 (BancoPosta)
Motif: sécheresse Kenya

Soutien à la population du Kerala dévastée par le cyclone

En raison du passage d’un mini-cyclone sur la côte centre-est de la mer d’Arabie, des pluies torrentielles et des inondations ont touché plusieurs districts (Kottayam, Idukki, Thrissur et Ernakulam) du Kerala Indien, détruisant des maisons et faisant plusieurs victimes.

Nos partenaires locaux, les Camilliens du Sneha Charitable Trust, en collaboration avec la Camillian Task Force (Cadis International) ont organisé une mission de secours ( Flood Relief Mission) pour aider la population touchée en distribuant des produits de première nécessité et en aidant à la reconstruction des maisons détruites.

Soutenez notre mission et faites un don pour aider les familles dans le besoin touchées par l’urgence!

 

Salute e Sviluppo

IBAN IT62G0200805181000400321240 (Unicredit)

ou

IBAN IT17 X076 0103 2000 0002 6485 086 (BancoPosta)

Motif: Flood Relief Mission Kerala

Une aide pour nos missions

L’histoire des missions camilliennes est une histoire séculaire. Les religieux de l’Ordre, dans son premier siècle de vie, le XVII siècle, étaient surtout engagés en Italie où ne manquaient pas des situations dramatiques avec les épidémies et les pestilences dans lesquelles les camilliens témoignaient souvent d’une charité héroïque. La plus célèbre est l’épidemie de peste à Milan en 1630, comme rappelle le Manzoni, où moururent “martyrs de la charité” plus de 25 religieux, mais aussi à l’étranger les camilliens étaient appelés à porter secours aux blessés dans les nombreuses et sanglantes guerres qui sévissaient dans toute l’Europe (Campagne de Hongrie en 1595, guerre de Trente Ans en 1627 en Espagne et Portugal). Les croisés camilliens ont été reconnus comme les précurseurs de la Croix-Rouge Internationale.

Des interventions dans les pays lointains sous une forme plus stable commencèrent à partir de 1710 avec les premières fondations de l’Amérique latine à Lima au Pérou, suivies par des centres en Bolivie, Équateur, Colombie, Chili, Mexique. À partir de la fin du XVIII siècle, en quelques décennies, d’abord pour les lois autonomistes de Joseph II, puis pour les suppressions napoléoniennes radicales, l’Ordre camillien parvint à l’extinction. Après l’ère napoléonienne, l’Ordre se rétablit lentement et les départs pour les nouvelles missions reprennent. En 1867, les premiers camilliens, dirigés par le père Stanislao Carcereri, partirent pour le Soudan aux côtés de leur père, aujourd’hui Saint, Daniele Comboni. Malheureusement, cette première expédition s’est terminée tôt et il faudra attendre près d’un siècle pour voir de nouvelles expéditions missionnaires en Afrique et sur les autres continents. Aujourd’hui, les missionnaires camilliens sont présents dans de nombreux pays des cinq continents (Italie, France, Espagne, Autriche, Allemagne, Irlande, Géorgie, Arménie, Brésil, Argentine, Chili, Pérou, Colombie, Équateur, Mexique, Amérique du Nord, Burkina Faso, Bénin, République centrafricaine, Côte d’Ivoire, Kenya, Ouganda, Tanzanie, Haïti, Inde, Philippines, Taïwan, Viêt Nam, Thaïlande, Indonésie, Pakistan).

Dans cette histoire naît en 1996 Salute e Sviluppo (Ses) avec la présidence du père Efisio Locci. Née par la volonté du Supérieur Général Frank Monks et du Conseil de l’Ordre en application d’une décision du Chapitre Général se constitue comme une Organisation Non Gouvernementale pour soutenir les activités des religieux camilliens qui oeuvrent comme ses partenaires locaux dans les pays en voie de développement. L’objectif est d’améliorer les conditions sanitaires de ces populations et de contribuer à leur croissance et à leur autonomie. Depuis, Salute e Sviluppo est l’un des piliers des missions camilliennes.

Les projets de coopération de SeS interviennent principalement dans le domaine socio-sanitaire et du développement humain, en construisant des hôpitaux, des écoles et des aqueducs et en mettant en œuvre la production alimentaire et zootechnique. Toutes les interventions visent à atteindre leur propre durabilité et se caractérisent par une approche hautement formatrice de la population locale.

Les projets déjà réalisés et achevés avec la contribution de Salute e Sviluppo sont plus d’une centaine des plus petits, de la valeur de quelques milliers d’euro, aux plus grands qui dépassent le million d’euro. La Providence de Dieu, à travers les plus divers donateurs, publics et privés, a été vraiment grande et on ne finira jamais de remercier.

Nous rappelons quelques-uns des projets actuellement en cours de réalisation. Ils se concentrent sur les situations d’urgence en Afrique de l’Ouest, en Afrique centrale et en Asie.

En République Centrafricaine, les initiatives ont pour objectif l’amélioration des conditions socio-sanitaires de la zone de Bossemptélé, diocèse de Bouar. Un exemple est le projet “Renforcement des services de santé de l’hôpital Jean-Paul II”, géré par les religieux camilliens de Bossemptélé, qui vise à améliorer l’accès aux services de santé pour la population vulnérable et augmenter leur capacité à atteindre les villages voisins avec un service de clinique mobile et soins à domicile. L’hôpital a été amélioré avec la fourniture de médicaments, d’équipements médicaux, d’équipements biomédicaux et une plus grande offre de services. Le personnel de santé a été formé dans les domaines orthopédique, pédiatrique, pharmaceutique et des laboratoires d’analyses. Grâce à cette intervention, 4300 personnes, dont 1250 enfants, peuvent désormais bénéficier des services hospitaliers et des examens médicaux.

En Afrique de l’Ouest, au Burkina Faso, deux projets innovants ont été lancés pour améliorer le développement socio-économique de la zone de Tenkodogo. Le projet “L’oro di Bagrè” pour augmenter la culture, la production et la commercialisation du riz et le projet “Latte Sano” ​​pour Tenkodogò, dans la province du Boulgou, où le seuil de pauvreté enregistre un indice égal à 55,1% et a des limites sévères sur l’accès aux services de santé de base, à l’éducation, à l’eau potable, à la capacité de générer des revenus. Grâce à ces initiatives, les techniques de production et de productivité du riz ont été améliorées, facilitant l’accès à la population de la zone et répondant aux besoins alimentaires de la zone. L’agriculture traditionnelle s’est transformée en agriculture moderne, fournissant des outils agricoles innovants et une formation technique et professionnelle adéquate.

Après avoir construit de nombreuses structures de santé dans les pays en développement et avoir contribué de manière significative à leur croissance, aujourd’hui Salute e Sviluppo est désormais devenu un point de référence pour nos missionnaires pour aider les malades et les plus pauvres. Je pense notamment aux hôpitaux des pays les plus pauvres du monde, comme ceux de Centrafrique, du Burkina Faso, du Bénin, de Côte d’Ivoire sans oublier ceux du Kenya, d’Arménie, de Géorgie, etc…

A cet égard, Salute eSviluppo entend mettre en place le Fonds des Missions Camilliennes de l’AMOC dédié à cet effet. L’acronyme AMOCsignifie Assurance Maladie Oeuvres Camilliennes. Le fonds sera versé sous forme de remboursement des frais de santé pour les patients nécessiteux qui dépendent des soins dans les établissements de santé camilliens et s’inscrivent à l’AMOC. Nous demandons à tous nos lecteurs de contribuer à alimenter ce fonds dont l’utilisation sera rendue publique sur le site Salute e Sviluppo. Les offres reçues seront éligibles aux déductions fiscales prévues par la loi.

Nous espérons qu’à travers cette nouvelle initiative, la Providence de Dieu continuera à nous aider. (P. Felice de Miranda)

AIDEZ-NOUS À AIDER

Salute e Sviluppo Onlus

Aux côtés des Camilliens dans le monde

Piazza della Maddalena, 53 – 00186 Roma

Tel. 0689982151/52/53/54

email: info@salutesviluppo.org

IBAN IT 62G02 00805 18100 04003 21240 (Unicredit)

ou

IBAN IT17 X076 0103 2000 0002 6485 086 (BancoPosta)

Motif: don au Fonds AMOC Missions camilliennes